Petites victoires,  Simplicité volontaire/ Minimalisme,  Zero-déchet

Ma salle de bain 2019

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien et que vous prenez du temps pour vous recharger en ce début d’été. 

Allez, aujourd’hui, je vous raconte une histoire:

Il était une fois, il n’y a pas si longtemps (2/3 ans je dirais) une salle de bain qui débordait de bouteilles plastiques diverses et variées (shampoing, après shampoing, savon, lait pour le corps et j’en passe) et de trucs jetables tels que des cotons, des mouchoirs en papier….( Pour être totalement transparente, j’avoue qu’on a encore une bouteille de gel douche pour mon conjoint qui n’a pas tout a fait le même rythme de changement que moi). Cette salle de bain était très encombrée en plus sa poubelle débordait de déchets (avec un impact écologique important). Elle était tellement petite et désagréable que personne ne prenait plaisir à passer du temps avec elle. Et puis un jour, il se mit à arriver de nouveaux produits : plus durables, plus éthiques, plus écologiques. Alors la salle de bain se mit à évoluer, à son rythme, en douceur, par étapes pour arriver à ce qu’elle est aujourd’hui: plus d’espace, moins de saleté, plus de bien-être mais aussi moins de choses. Et tout le monde passe avec plaisir du temps dans son espace.

C’est une belle histoire non? Et je vous préviens, elle n’est pas finie (y a encore du boulot..)

Mais voilà, j’avais envie de vous livrer ici quelques produits et/ou habitudes phares qui m’ont aidée dans cette évolution.  L’idée c’est de vous faire profiter de mes essais, mes échecs et peut-être que vous puissiez partir avec un peu plus d’expérience que moi à l’époque.

La plupart de mes produits viennent du site slow cosmétique qui « regroupe des marques engagées pour une beauté écologique, éthique et raisonnable ».

 

SAVON, SHAMPOING SOLIDE, DOUCHETTE

Pour le savon et le shampoing, j’ai testé un certain nombre de choses. Je suis passée par le Rhassoul, le gel douche en vrac, etc… Finalement la solution était juste la simplicité : savon saponifié à froid ou naturel et shampoing solide.

Alors…. j’ai mis du temps à trouver le bon shampoing solide car la plupart asséchaient mes cheveux. C’est finalement celui de Pachamamaï pour cheveux secs qui me correspond parfaitement.

Pour le savon j’ai aussi un peu galéré. Les savons de Marseille classiques ne me convenaient pas, étaient très desséchants bref… J’ai finalement opté pour le savon naturel saponifié à froid de la marque Comme Avant. On me l’avait conseillé et il est bluffant. Je le trouve très doux et agréable à utiliser.

Après (et c’est le moment où je passe pour une crado mais bon c’est parti!) j’ai réduit le nombre de douche: je ne me douche pas tous les jours.  Mais surtout,  je ne me savonne pas entièrement tous les jours (juste les aisselles, les aines et les pieds tous les jours). Personnellement, ça me convient et personne autour de moi n’a vu de différence. Le bénéfice est évident sur ma peau. En plus ça fait moins d’eau, moins de dépenses énergétiques et aussi un temps d’utilisation de mes produits plus long. Pour les cheveux, après un temps d’adaptation, j’arrive maintenant à les laver une fois par semaine (ou deux si vraiment il fait chaud ou autre).

Enfin, on a opté pour une petite douchette économique avec des pierres de germanium, de tourmaline et d’argile. Elle permet de garder du débit en utilisant moins d’eau (50% en moins d’après les vendeurs) et surtout… plus de calcaire! On en est globalement content mis à part qu’elle se bouche un peu parfois (il faut alors brosser un peu les trous de sortie d’eau) et que l’eau paraît moins chaude quand la douchette est loin du corps. Mais bon globalement cette petite réduction de confort vaut le coup!

 

CRÈMES/ GOMMAGES/AUTRES

J’ai juste arrêté TOUTES les crèmes et je ne suis vraiment pas assez organisée pour faire mes crèmes maisons. En gros, je n’ai aucune routine (parce que j’ai peu d’auto discipline).

Donc, j’ai plusieurs bouteilles de différentes huiles végétales et j’en met le soir (ou le matin) quand je sens ma peau sèche ou déséquilibrée. J’ai appris à repérer quelle huile me convient en fonction des besoins et des saisons. Donc personnellement j’ai: de l’huile de nigelle, de l’huile de coco, du beurre de karité et de l’huile d’olive. Pour les boutons, j’utilise des huiles essentielles. J’ai aussi au frigo une bouteille (grand format mais en plastique malheureusement) de gel d’Aloe Vera pour favoriser l’hydratation. Mais vu le bilan écologique de l’Aloe Vera j’aimerais bien m’en passer à terme (pareil pour l’huile de coco ou le karité même si mes produits sont bios je préfèrerais privilégier le local…).

Pour les gommages, j’ai deux brosses, une visage, une corps que j’utilise régulièrement. (ça fait comme un massage et c’est top!)

DÉODORANT

Le déodorant a été un vrai casse-tête. Les recettes maisons contenaient du bicarbonate de soude (du moins celles que j’ai testées) qui me provoque de grosses irritations cutanées. Du coup, j’ai renoncé à le faire maison (sinon ça me faisait acheter un tas de produit que pour ça)… J’utilise le déodorant sans parfum et sans bicarbonate de la marque Gaiia.

Ok…. là encore je vais choquer du monde, préparez vous: Je n’utilise pas du déodorant tous les jours, j’ai la chance de très peu transpirer, donc simplement les jours de sports ou de grosses chaleurs. Selon mes cycles également.

Adopter un mode de vie simple et minimaliste c’est aussi apprendre à connaitre les spécificités de son corps au lieu de se conformer à des normes de société (tant que ça reste sans dangers).

RASAGE

J’ai investi il y a quelques mois maintenant pour un rasoir de sûreté. Je n’ai pas encore eu besoin de changer la lame (ça doit faire genre 6 mois). Je ne vais pas vous cacher que c’est un investissement comparé à des rasoirs jetables (une trentaine d’euros). Ça reste quand même vite rentabilisé. Je l’utilise avec un blaireau et du savon à barbe mais j’ai lu que ça marchait aussi avec du savon de Marseille donc… à essayer.

BROSSE A DENT/ DENTIFRICE

J’ai opté pour une brosse à dent en bambou et un dentifrice solide de Pachamamaï. Pour le dentifrice, j’ai juste à acheter les recharges. Sinon ce dentifrice, s’emporte facilement partout, et il est super pratique. La brosse à dent est entièrement biodégradable (prends ça le plastique!).

LINGETTES ET MOUCHOIRS

Pour nettoyer mon visage, j’ai réalisé mes propres lingette en coton oeko-tex et en éponge de bambou. C’est très pratique mais je dirais qu’il faut un filet de lavage pour les passer à la machine. Vous pouvez en trouver un peu partout si vous ne savez pas coudre. Beaucoup de petits artisans en proposent alors privilégiez les circuits courts ! Sinon, j’ai aussi une petite éponge de Konjac  qui est vraiment agréable à utiliser, notamment pour nettoyer mon visage le matin.

 

Pour les mouchoirs, c’est plus complexe. Je suis allergique à pleins de choses et très sensible des sinus donc les mouchoirs en tissus ne me conviennent pas à plein temps (notamment pendant des journées entières de rhinites) . Mais je les utilise tout de même en priorité et majoritairement. Il est bon d’avoir une petite pochette dans son sac avec deux poches imperméables (une pour les propres et une pour les sales). Je les lave dans un filet de lavage. Les miens viennent d’une boutique Etsy (Lalie et Laly).

BROSSE ET PEIGNE

Finit le plastique !! J’utilise un peigne large en bois et une brosse en bois. En plus je trouve ces objets très esthétiques et c’est 30 fois plus agréable à utiliser.

CONCLUSION

Et voila, le début de la fin de l’histoire de la salle de bain (parce que c’est pas encore parfait hein!). C’est tellement bien, l’espace, la sobriété.  J’ai plaisir à y être, j’ai aussi moins besoin de faire le ménage (moins de poussière, de trucs renversés, d’objets à nettoyer….) et moins besoin de refaire des courses (genre une session slow-cosmétique tous les 6 mois me suffit largement).

Après, je trouve que le principal du travail dans cette histoire c’est de se connaitre et d’évaluer ses besoins sans toujours prendre en compte les “obligations imposées par la société”.

Cet article est un peu dense mais si vous êtes toujours là: Et votre salle de bain? Elle en est où?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *