Réflexion,  Végétarisme

Comment j’ai arrêté de craquer sur la viande (et de commander du japonais)

Juste pour rappel, devenir végétarien ou vegan ne veut pas seulement dire supprimer toutes les protéines animales, c’est aussi rééquilibrer son alimentation et apprendre à manger autrement (et se complémenter en B12). Voici un site très complet sur le sujet: https://vegan-pratique.fr/.

Cela fait maintenant 2 ans que j’ai commencé ma transition vers le végétarisme et environ 1 an que je tend vers le veganisme (En gros j’ai beaucoup réduit mais je n’y suis pas…). Je pense qu’avant de devenir végétarienne j’ai du dire toutes les phrases qui m’agacent aujourd’hui quand elles me sont adressées :-). Car oui j’étais une grande carnivore, j’adorais la viande et j’en mangeait ÉNORMÉMENT. Du coup, on me pose souvent cette question : Mais tu craques jamais? Ça te manque pas trop?

J’ai bien souvent craqué, encore il y a quelques mois. Le point commun de ces craquages: les moments de fatigue et de découragement avec un besoin de nourriture réconfortante. Et là, je pensais aux pâtes à la carbonara (c’était ma passion) ou autre plat gras et plein de protéines animales. Alors, voila comment j’ai procédé :

  • D’abord, j’évitais de me culpabiliser ( et mon mari était là pour m’aider et me rappeler les victoires accomplies du mois)
  • Ensuite j’identifiais le besoin qui m’avait fait craquer (souvent le besoin de réconfort ou la flemme d’éplucher des légumes)
  • Enfin je cherchais une recette, qui pouvait remplir mes besoins pour la prochaine fois ou j’essayais d’installer une nouvelle habitude (par exemple avoir toujours légumes et légumineuses prêts au congelateur)

Et c’est ainsi, que les pâtes à la carbonara sont devenues des pâtes à l’arrabbiata ou que les burgers maisons sont devenus des burgers végétariens….

Restait le japonais…. et ses brochettes boeuf/fromage qui m’ont longtemps fait oublier toute ma bonne volonté…. Et bien les amis, j’ai un truc pour vous si vous rencontrez le même péché mignon…. j’ai découvert comment faire les makis (grâce à ma belle sœur chérie) !! Ça prend 5 minutes, c’est délicieux et hop! Fini la tentation!!

Petit à petit, j’ai même arrêté de penser à ces plats réconfortant de ma vie de carnivore et ce sont ces nouvelles recettes qui me viennent directement . Je n’ai plus envie de viande et je ne prends pas de plaisir à en manger . Alors qu’on se le dise ça a été long mais je trouve que ça paye. J’admire les personnes qui deviennent végétarienne ou vegan super rapidement, mais vu mon rapport à la frustration je savais que pour moi cela demanderait un travail sur moi et une évolution sur la durée. L’idée est d’installer des habitudes qui pourront durer si possible toute une vie.

Voila, c’est un chemin à continuer dans ma volonté d’étendre mon choix et de devenir vegan mais c’est un début. J’espère que ça en aidera certains!

Et vous quelle est votre expérience?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *